Un environnement de travail sain grâce au dépoussiérage industriel

La vocation première du dépoussiérage industriel est certainement de protéger le personnel d’une usine ou un autre type de local de travail. Ce procédé regroupe effectivement un certain nombre de techniques de gestion des flux d’air polluant. Il révèle toute son utilité dans un milieu professionnel en proie à des poussières (sèches ou humides), mais aussi à des particules nocives émanant des machines industrielles.

Installation d’un système de dépoussiérage industriel

La pose d’un système de dépoussiérage industriel est une opération pour le moins complexe. Raison pour laquelle, les spécialistes recommandent le recours au service des professionnels. Forts de leur savoir-faire en aéraulique, ainsi que de leur expertise en matière de traitement de l’air industriel, ils sont les mieux à même à réaliser l’opération dans les règles de l’art.
Pour déterminer le système de dépoussiérage le mieux adapté à un environnement de travail, ces professionnels feront au préalable une visite sur place. Ils tiendront notamment compte des points de captation, ainsi que l’équilibre aéraulique du milieu. A l’issue de cette étude des lieux, ils pourront se fixer sur le moyen de captation à déployer, le type de décolmatage approprié, ou encore le type de média filtrant le mieux adapté.

Confinement et captage des particules

Le confinement et le captage des particules sont certainement les techniques de dépoussiérage industriel les plus courantes. Ils constituent une véritable révolution dans le domaine de l’assainissement de l’air.
Comme son nom le laisse supposer, le confinement consiste à confiner la zone à traiter via des cloisons. On réduit ainsi la quantité d’air à traiter. Il révèle ainsi toute son utilité dans une usine de textile. Pour garantir l’effet escompté, il doit y avoir une large ouverture au niveau des cloisons. Une condition qui favorise une bonne circulation de l’air. Le débit d’air du dépoussiéreur doit ainsi être proportionnel à la vitesse des particules (0,5 à 5 m/s) à cette zone de passage. En outre, le confinement peut être agrémenté d’une mise en vitesse. Elle doit se faire progressivement, pour limiter les pertes de charge.
Par ailleurs, le captage des particules implique un système d’aspiration éprouvé. Ce dernier a pour rôle de créer un courant d’air, ce qui permet d’aspirer plus facilement les poussières et d’autres particules nocives. Ces dernières seront traitées à l’intérieur du dépoussiéreur, puis acheminées vers la zone de séparation. Le système renvoie ainsi l’air assaini à l’intérieur du milieu professionnel et rejette les « déchets » à l’extérieur.

Protection de l’environnement

Toutefois, l’utilité du dépoussiérage industriel est loin d’être confinée à la protection des travailleurs. En effet, il s’agit aussi d’ un dispositif écologique par excellence : il peut être déployé à l’extérieur pour un assainissement particulaire de l’air. L’opération requiert tout un arsenal d’équipements, pour ne citer que des anneaux de Pouyès, des filtres à poussière, ou encore des bandeaux aspirants. Sur le marché, on peut d’ailleurs trouver des dépoussiéreurs dits « propres », en référence à leur caractère peu énergivore. Les spécialistes leur attribuent aussi de très faibles émissions.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*