Les erreurs à ne pas commettre lorsque l’on fait du sport

Lorsque l’on se lance dans un programme sportif, certaines erreurs, même si elles semblent être petites, une fois accumulées et répétées, peuvent rapidement ralentir la progression vers l’objectif fixé.

Manquer de patience en cas de blessure

Avec l’enchaînement d’exercices et la tension constante exercée sur les muscles, les blessures de fatigue sont courantes pour les sportifs qui s’entraînent très fréquemment. S’il existe de nombreux anti-inflammatoires naturels qui peuvent accélérer le rétablissement, certaines blessures persistent plus longtemps que prévu. Dans ce genre de cas, la clé pour ne pas perdre patience et éviter de voir ses performances chuter, est de s’adapter. Si l’athlète est touché à un pied par exemple, rien ne l’empêche, en attendant de pouvoir courir à nouveau, de concentrer ses exercices sur un renforcement du haut du corps, tout en veillant à ce qu’aucune pression ne soit exercée sur sa blessure au pied.

Un exemple célèbre d’athlète qui écoute constamment son corps est Tom Brady. Celui qui est considéré comme l’un des plus grands joueurs de football américain de tous les temps rivalise toujours, même à 44 ans, avec les autres quarterbacks de la National Football League (NFL). Il a notamment prouvé sa ténacité lorsqu’en 2008, sa saison a été écourtée après une rupture des ligaments croisés du genou gauche. Le joueur a pris le temps nécessaire pour se remettre sur pied, et effectuer un come-back impressionnant, ajoutant quatre victoires au Super Bowl (2014, 2017, 2018 et 2020) aux trois qu’il possédait déjà avant sa blessure. Avec l’expérimenté Brady en meneur de jeu, l’équipe qu’il a intégrée l’année dernière, les Tampa Bay Buccaneers, sont cotés à 7 le 25 août sur le site de paris sportifs Betway, juste derrière les Kansas City Chiefs (6) qu’ils ont battus l’année dernière durant le Super Bowl LIV.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Tom Brady (@tombrady)

Si Tom Brady n’avait pas écouté son corps et pris le temps qu’il fallait pour soigner sa blessure, il n’aurait sûrement pas eu cette longévité qui lui permet à 44 ans de rester parmi les meilleurs joueurs du championnat. D’autres athlètes comme Michael Jordan (basketball), Tiger Woods (golf) ou Rafael Nadal (tennis) ont vécu le même scénario, effectuant un come-back mémorable.

Négliger son alimentation et hydratation

Bien se concentrer sur son alimentation est l’un des challenges qui va de pair avec un programme d’entraînement à long terme. Il peut être tentant de se dire que lorsque l’on accumule les séances de sport intenses cela nous permet de manger tout ce que l’on veut étant donné que l’on va perdre toutes ces calories ingurgitées. Toutefois, il faut voir la nourriture comme un complément aux exercices et surtout le carburant qui permettra aux muscles et au corps de tenir la route.

Nourrir correctement ses muscles et son corps, c’est avoir le réflexe de s’hydrater le plus souvent possible et éviter l’accumulation de sucres et de nourriture industrielle. Il est important de favoriser plutôt les aliments riches en fibres afin qu’ils soient digérés plus rapidement et éviter la sensation de fatigue, et riches en protéines et oméga-3 pour aider à la récupération et reconstruction des muscles. Si vous avez un creux pendant la journée, le journal spécialisé l’Equipe recommande certains encas adaptés aux sportifs.

View this post on Instagram

A post shared by AnneSo, Roy I Recettes Faciles (@recettesport)

Se fixer des objectifs trop ambitieux

Lorsque l’on commence un programme, on a tendance à vouloir sauter les étapes le plus rapidement possible pour voir tout de suite des résultats. Si le sport est le meilleur ami de la santé physique, il peut rapidement devenir un challenge mentalement et psychologiquement.

Une technique utilisée par les athlètes professionnels et les coachs sportifs est de se fixer ce que l’on appelle des micro-goals ou des petits objectifs. Par exemple, se donner directement comme but de parvenir à courir un marathon peut paraître trop grand et démotivant lorsque l’on n’y parvient pas durant les premières semaines. La technique des micro-goals ici serait de commencer par parvenir à courir cinq kilomètres tous les deux jours pendant trois semaines, et une fois cet objectif atteint, augmenter la cadence ou la distance petit à petit. Les résultats de vos efforts seront visibles plus rapidement, ce qui vous apporte de la satisfaction dans votre travail accompli.

Quelle que soit l’intensité à laquelle un sportif s’entraîne tous les jours, s’il comment ces erreurs, il verra rapidement une stagnation dans sa progression et dans son évolution. En gardant ces conseils en tête, chaque séance d’entraînement aura plus de sens et d’impact.

Rédigé par
Plus d'articles de Dokoom
Protégez vos informations personnelles à l’aide d’un destructeur de documents
Depuis le début de l’ère digitale, toutes les données sont enregistrées de...
Lire la suite