Vous avez l’impression qu’on vous espionne ? Peut-être que vous avez tort. Mais si vous avez raison, que feriez-vous ? Il est difficile de trouver des appareils d’espionnage cachés dans sa maison ou son bureau. Toutefois, quelques petites astuces vous permettent d’identifier des choses qui pourraient s’apparenter à des dispositifs d’espionnage.

Vérifiez physiquement la pièce

C’est la première chose à faire si vous soupçonnez qu’une pièce est mise sur écoute. Faites un balayage visuel complet de tous les recoins. Parfois, les dispositifs d’espionnage ne peuvent être distingués d’autres objets du quotidien. Vous pouvez par exemple trouver un micro espion enregistreur sous forme de clé USB ou de stylo. Il en est de même pour la caméra espion.

Avant tout, pensez comme un espion et déterminez des zones où vous pourriez cacher un dispositif d’espionnage. Recherchez dans les cachettes possibles comme des lampes, des luminaires, des vases, des pots de fleurs et des détecteurs de fumée.

Examinez la pièce à la recherche d’objets décoratifs inhabituels comme des cadres et des luminaires. Recherchez les trous d’épingle qui peuvent être utilisés pour un objectif d’appareil photo.

N’oubliez pas de vérifier également sous les chaises, les tables, les étagères et les canapés. Ce sont toutes d’excellentes cachettes pour les micros cachés. Vérifiez également les livres, les jouets en peluche, les oreillers, les canapés et les prises électriques.

Utilisez vos oreilles

La plupart des caméras d’espionnage à détecteur de mouvement émettent des clics et des bourdonnements à un niveau sonore faible lorsqu’elles sont allumées. Tendez vos oreilles et écoutez attentivement ces sons presque inaudibles lorsque vous examinez toute la pièce. Les caméras à détection de mouvement ont souvent de petits moteurs qui bourdonnent lorsqu’ils sont activés, alors faites également attention à ces sons de moteur électrique.

Éteignez les lumières

Éteignez les lumières de la pièce et vérifiez la présence de petites diodes vertes ou rouges. Les caméras d’espionnage à vision nocturne utilisent ces types de lumières et elles clignotent ou brillent dans l’obscurité.

Pour vérifier les miroirs à sens unique qui pourraient cacher des caméras, faites briller une lampe de poche à travers eux. Ces types de miroirs nécessitent qu’un côté du miroir réfléchisse bien la lumière par rapport à l’autre côté.

Utilisez un détecteur de signal

Si vous voyagez beaucoup et louez des chambres ou des maisons de vacances, et que vous êtes très sérieux au sujet de votre vie privée, vous pouvez investir dans un détecteur de signal radiofréquence professionnel. Ces gadgets sont suffisamment petits pour que vous puissiez les emporter avec vous.

Ces appareils détectent généralement les fréquences utilisées par les caméras sans fil et les enregistreurs vocaux. Certains modèles ont même des lumières infrarouges pour détecter les caméras à sténopé.

Utilisez un téléphone classique

Saviez-vous que vous pouvez utiliser un téléphone portable GSM classique pour détecter un micro enregistreur ou une caméra espion sans fil ? Ces dispositifs d’espionnage sans fil émettent des fréquences radio spécifiques qui peuvent interférer avec le signal cellulaire capté par le téléphone.

Effectuez simplement un appel téléphonique, puis déplacez-vous dans la pièce. Si vous commencez à remarquer des interférences ou des cliquetis dans une zone spécifique, examinez attentivement cet endroit pour dénicher les éventuels appareils d’espionnage cachés.