Dans les locaux industriels, les problèmes d’empoussièrement sont susceptibles d’engendrer des dégâts dans la production, mais aussi d’altérer la sécurisation des opérateurs. Pour y remédier, le dépoussiérage industriel reposant sur l’élimination et le captage des poussières dans l’environnement est nécessaire. Différents types de systèmes peuvent pour cela être utilisés. Tour d’horizon.

Qu’est-ce que le dépoussiérage industriel ?

Pour supprimer efficacement les salissures et polluants sous forme de poussières et de particules sur les surfaces des matériaux, il convient de les dépoussiérer. Le dépoussiérage industriel permet d’éliminer aussi bien les fumées industrielles que la poussière composée de particules fines en suspension dans l’air. Ce procédé permet entre autres d’améliorer la qualité de l’air et de préserver les opérateurs des conséquences néfastes des particules s’incrustant sur leurs espaces de travail. Par ailleurs, il permet d’assurer la protection de l’environnement de travail. Facile à manœuvrer, cette méthode est généralement utilisée dans les process d’encollage et d’impression afin d’améliorer l’adhérence des matériaux sur une grande variété de surface (verre, métaux, bois, etc.).

Les différentes techniques de dépoussiérage industriel

Le système de dépoussiérage industriel s’utilise dans divers procédés de collage, notamment dans le secteur agroalimentaire, pharmaceutique, de l’aéronautique, de l’emballage, du textile, de l’électronique et bien d’autres encore.

Différentes techniques de dépoussiérage industriel peuvent être utilisées :

•             Le dépoussiérage avec contact mécanique :

Utilisé notamment dans le secteur de l’imprimerie, mais aussi par les fabricants et les convoyeurs de films imprimés, ce système permet d’éliminer les poussières fines sur les matériaux et les pièces. Cette technique est aussi employée pour décoller toutes les salissures, même les plus collantes. Grâce à ce système, la réalisation du dépoussiérage industriel avant la gravure ou l’impression n’est plus nécessaire. En effet, grâce à ce traitement de surface, les opérateurs obtiennent un matériau propre pouvant immédiatement être utilisé dans la machine de production.  

•             Le dépoussiérage sans contact mécanique :

Répondant aux impératifs en matière de sérigraphie ou d’impression par marquage, ce système est notamment utilisé dans l’industrie de l’imprimerie et du textile. Il permet d’éliminer la poussière sur les films en défilement grâce à des techniques de soufflage à air comprimé, d’ionisation et d’aspiration. Étant sans contact mécanique, ce procédé réduit grandement les risques d’altération de la surface à traiter. Combiné à un traitement antistatique, le dépoussiérage sans contact mécanique aide à optimiser la relation électrostatique entre la surface et les poussières.

Comment choisir la technique la mieux adaptée à son environnement ?

Pour choisir une technique de dépoussiérage industriel, il est important de prendre en compte le domaine d’utilisation. En effet, un système non adapté est susceptible d’endommager les surfaces à traiter. Pour déterminer la technique à utiliser, faire une analyse du process est avant tout nécessaire. Le spécialiste se charge aussi de vérifier la composition granulométrique des particules et poussières. Par ailleurs, la vitesse de chute ainsi que la composition chimique sont aussi des paramètres déterminants.

Une fois ces étapes réalisées, il est possible de définir la solution s’intégrant aisément à la ligne de fabrication. Dans le cas où le dépoussiérage industriel est insuffisant pour éliminer toutes les salissures incrustées sur le substrat, l’association avec un traitement antistatique est conseillée. En revanche, lorsque le procédé est réalisé convenablement, l’adhérence de la surface sera améliorée et la production optimisée.